Attention à la prostitution dans le foyer!

Femme lorsque vous êtes marié, vous êtes unis à votre mari par les liens sacré du mariage, la bible dit dans Éphésien 5: 31  « l’homme quittera son père et sa mère s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chaire » Oui madame vous faite une seule chaire avec mari, votre corps est devenu son corps et son corps est devenu le vôtre.

Les rapports sexuelles sont pour le couple un moment d’intimité de partage, de complicité et aussi pour la reproduction.

Mais il est déplorable de constater que dans certain couple, (chrétien ou non) le sexe est exploité pour d’autres fins. Les femmes utilisent le sexe comme instrument de chantage envers leurs maris en vue d’obtenir toute les faveurs qu’elles désirent.

Après une dispute ou une période de crise dans le foyer, ou si elle désire ardemment une chose la femme refuse d’avoir des rapports sexuels, si le mari ne lui offre pas telle ou telle chose qu’elle aurait demandée soit pour qu’il se fasse pardonner ou pour qu’il la fasse plaisir.

Parfois certaine ne prenne pas conscience de ce qu’elles font. Mais mes sœurs, songez que lorsque vous adoptez une telle attitude, vous faites de vous-mêmes UNE PROSTITUÉE!Eh non, le mot n’est pas trop fort, même s’il choque, car vous dites à votre mari (inconsciemment ou pas) « Si tu veux faire l’amour, tu dois PAYER ! »Or ce n’est que chez les prostituées qu’on paie avant de faire l’amour or vous êtes son épouse il va payer quoi ?Et si vous n’avez pas affaire avec un mari fidèle facilement vous le pousserez dans les bras d’une autre femme ou il aura à le faire « gratuitement » (permettez-moi l’expression).

Chose certaine, cette attitude est tout à fait en contradiction avec l’enseignement des Écritures. On nous indique:

Que le mari rende à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence. » (1Cor. 7: 3-5).

Nul part dans ce passage j’ai lu que vous devez vous privez l’un à l’autre si ce n’est que pour vaquer à la prière. Donc cette attitude est condamnable.

Pour bien des femmes, ce qui est une fin en soi n’est pas l’intimité de la relation sexuelle, mais plutôt le désire de recevoir, sous diverses formes, de l’Attention. Le désire de se voir confirmée belle, importante, spéciale, extraordinaire, désirable, etc. etc. etc…

Évidemment certaines femme succombe à la tentation d’exploiter leur sexualité que de manière sporadique, mais sans que cela devienne une habitude ancrée. Pour d’autres, par contre, ces exigences deviennent une constante, c’est-à-dire que l’intimité sexuelle doit toujours être gagnée, payée par le mari… Et Lorsque ça devient, comme une habitude, la relation en sera inévitablement marquée en profondeur.

Le temps de la lune de miel est définitivement terminé… Alors dans un tel contexte, mes sœurs, si après 5-10-15-20 ans de mariage (ou moins) que vous ne manifestez plus aucun désir sexuel, est-ce possible que ce ne soit pas uniquement la faute de votre conjoint ?? Sauriez-vous alors VOUS remettre en question? Dans quel état d’esprit aviez-vous eu des relations sexuelles pour le partage l’intimité ? Ou pour le marchandage ?       N’oublier pas que le mariage est la première cible du diable dont il désire toujours détruire et lorsque vous avez de telle disposition vous lui ouvrez une grande porte pour qu’il détruise l’harmonie de votre couple.

Dans l’ordre normal des choses, ces moments d’intimité sexuels devraient être une fin en soi, car c’est alors qu’on exprime en actes que l’autre est précieux à nos yeux et que l’on aime être dans sa présence physique. Mais lorsque des femmes exploitent la sexualité à d’autres fins pour obtenir faveurs et services, elles ne se doutent pas qu’elles envoient à leurs maris le message suivant: « Le service que je te demande est plus important que notre relation intime (et par conséquent toi aussi). »

Ton mari, est une partie de toi et tu ne peux pas faire de mal à ton propre corps, ces embargos sois disons de punition sous forme d’abstinence sexuelle n’ont pas de place dans le foyer c’est une forme d’insoumission.

Vous pouvez vous privez l’un et l’autre juste dans les cas des circonstances physiques ou psychologiques de votre conjoint (fatigue, maladie, dépression ou autre). Ou pour la prière telle que précisé dans le livre de 1 corinthien 7 : 3-5 lu plus haut.

Lorsque vous êtes en conflits il y ’a plusieurs manière de les résoudre, installez le dialogue soit contacter vos parrains et si vous avez besoin de quelque chose ou d’une faveur dite le clairement à votre mari, ne lui tendez pas un piège en vous disons j’attendrais lorsqu’il me désirera pour lui tendre mon embargo, certes ton homme va  fléchir puisqu’il veut de toi, mais cela sera très dangereux pour ton couple si ton homme prend conscience de ce processus de marchandage car cela exposerait sa vulnérabilité. Tu auras ce que tu désires mais au risque de perdre l’affection de ton mari  tu risqueras de récolter cash ce que tu auras semé.

Partage ton intimité avec ton mari « gratuitement » parce que tu n’es pas une prostituée  avec amour, joie et plaisir sans devoir lui exigez de passer avant à la caisse car on ne paie pas pour avoir ce qui t’appartiens de droit.

Que Dieu vous bénisse

la prostitution des femmes mariés (1)

 

Catégories :Couples et famille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s